2 et 3 mai 2018: voyage à Pézenas et Carcassonne

39 membres des Amis de l’Histoire ont participé à ce voyage en car, organisé de main de maître par Suzanne et ¨Pierre Leroux. Au programme : Pézenas, l’Abbaye de Fontfroide et Carcassonne.
Après quelques bouchons routiers à Nîmes, nous arrivons sous un beau soleil à Pézenas. Notre guide nous fait découvrir cette ville chargée d’histoire. Son centre historique est un écrin de demeures de la fin du Moyen Age et d’hôtels particuliers datant du XVème au XVIIIème siècle, comme le magnifique Hôtel du Baron de Lacoste. Dès 1262, Pézenas s’affirme lorsqu’elle entre dans le domaine royal. Les Montmorency, gouverneurs du Languedoc, font de Pézenas leur capitale. Mais il n’est pas possible de visiter Pézenas sans parler de Jean-Baptiste Poquelin dit Molière qui y résida pendant sept ans, sous la protection du Prince de Conti, fils d’Henri II de Bourbon. Nous sommes passés devant la boutique de son barbier où il venait écouter les cancans de la ville, afin d’en écrire des farces et comédies.
Passé Narbonne, une petite route nous mena dans ce creux de vallée où se niche l’Abbaye de Fontfroide, deuxième visite de la journée, après un passage au restaurant du site dont le cadre et le menu ont fait l’unanimité… tout comme son vin blanc. Puis Olivia, notre guide, nous fit découvrir les origines et l’évolution de l’Abbaye, bénédictine en 1093 puis cistercienne vers 1144. Dès le XIIIe siècle d’importants dons lui permettront de réaliser de nouvelles constructions. Mais différents aléas dus à l’organisation ecclésiastique, vont appauvrir la Communauté qui l’abandonnera en 1901. La propriété est achetée en 1908 par Gustave Fayet, dont la famille possède toujours le site. L’histoire de cette Abbaye est riche de multiples événements. Nous avons tous admiré l’architecture, la beauté des vitraux, le cloître et les belles colonnes qui en ornent le pourtour, la cour d’honneur, la roseraie et les jardins.
Puis, un peu après 17h, départ pour notre hôtel où un bon repas et une bonne nuit nous attendaient. Des chambres agréables et confortables ont permis à chacun de reprendre des forces pour le lendemain
A 10h devant la porte Narbonnaise, nous partons avec nos guides, Anna et Isabelle, à la découverte de la Cité de Carcassonne, son ancienne cathédrale où nous attendaient des chanteurs russes, ses remparts et ses deux murailles d’enceintes (3 kms de fortification), la place St Jean et le château comtal, ultime défense, construit au XIIe siècle par les Trencavel, Vicomtes de Carcassonne.
Nous terminons cette visite matinale par la Basilique romane dont les parties les plus anciennes remontent au XIe siècle. Après un tel effort, un bon cassoulet nous attendait au « Café Lucien ». A 15 heures, sous un ciel plus couvert, nous retrouvons nos guides dont les connaissances, l’enthousiasme et la gentillesse nous ont tous conquis. Elles nous ont fait découvrir la Bastide St Louis, vieux bourg de Carcassonne datant de 1247, ses hôtels particuliers (dont certains aux plafonds peints), ses halles, l’église Saint-Vincent et sa tour de 54 m …avant de reprendre le chemin de Vallon.