15/06/2014 : Alba la Romaine et la visite du musée archéologique

alba-groupeCe dimanche 15 juin 2014, nous étions une trentaine sur le site archéologique d’Alba la Romaine.

Une matinée bien remplie pendant laquelle Joëlle Dupraz qui a dirigé pendant une vingtaine d’années les campagnes de fouilles successives, nous a fait découvrir l’antique capitale des Helviens.

Après un agréable pique-nique, nous nous sommes retrouvés dans le musée où nous avons pu admirer quelques belles collections et une très intéressante exposition temporaire sur les ateliers artisanaux de métallurgie.alba-site

09/04/2014 : Avignon, le Palais des Papes, le Pont Bénezet et le Musée du Roure

Image

avignonMercredi 9 avril 2014,  nous étions près de quarante à oser braver un violent mistral pour admirer les merveilles de la cité des papes. Une visite très documentée du Palais, un panorama de la ville depuis les jardins du rocher des Doms, un dernier mais violent petit coup de vent sur le pont Saint Bénézet, et le groupe s’est égayé dans divers restaurants de la ville, pour se retrouver en début d’après midi au musée du Roure (Musée d’arts et traditions populaires provençales).

05/03/2014 : Visite du Château de Grignan

grignan-groupeC’est sous un beau soleil, mais par un temps froid et venté que nous avons découvert le château de Grignan, site indissociable de la Marquise de Sévigné connue de tous pour ses qualités d’épistolière.

Et pourtant, ce château n’était pas le sien mais celui de son gendre, le comte François de Grignan, commandant pour le roi en Provence, qui avait épousé Françoise-Marguerite de Sévigné en 1671.

En revanche, c’est là que Mme de Sévigné venait rendre visite à sa fille qui lui manquait tant.

Paris était loin de Grignan à cette époque. Le TGV n’existait pas…

grignan-portraitCela explique que sur les 1120 lettres conservées de Mme de Sévigné, 764 sont adressées à sa fille Françoise-Marguerite. Leur correspondance durera près de 25 ans faisant des Lettres de Mme de Sévigné une œuvre majeure de la littérature française du 17ème siècle.

A travers une remarquable visite guidée nous connaissons mieux aujourd’hui l’histoire patrimoniale et littéraire de ce château magnifiquement restauré où séjourna Mme de Sévigné à trois reprises, entre 1672 et 1696, pour y écrire quelques-unes de ses plus belles lettres sur les événements de son époque.

Décédée à Grignan le 17 avril 1696, la Marquise de Sévigné repose aujourd’hui dans le tombeau des Adhémar de la Collégiale Saint-Sauveur.