3 au 13 novembre 2018: Centenaire de l´Armistice 1918

Exposition réalisée par Andrée Chante

11 novembre 1918, jour de la signature de l’armistice de la première guerre mondiale, celle qui devait être la  » der des der » arrive à son terme, après quatre longues années de souffrances vécues sur le front comme à l’arrière.
Après l’exposition de 2014 et la brochure « Mémoire de la Grande Guerre », notre association se devait de commémorer les 100 ans de la fin de ce funeste conflit par une nouvelle exposition.
1918, Fin des hostilités et Après ?
Plus de 10 millions d’hommes ont disparu dans les combats, sur les  8 millions de Français mobilisés, 1 million 4 cent  ne reviendront pas. Presque toutes les familles ont été touchées par ce conflit. Pour Salavas, Lagorce et Vallon plus de 150 noms seront inscrits sur nos monuments aux morts. Nous avons repris dans cette exposition les textes sur les veuves de guerre et les pupilles de la Nation. Nous avons rajouté le bilan catastrophique de la fin de ce conflit meurtrier avec le retour des démobilisés, dont la longue liste se trouve dans la brochure 2014, le retour des prisonniers et celui des soldats de l’armée d’Orient qui furent les oubliés de ce conflit. Enfin, nous évoquons la réhabilitation des insoumis, des déserteurs et des mutins des années 1917 et 1920. Nous terminons par les polémiques et les inaugurations de nos monuments aux morts.
Nous avons tous connu un grand père ou un arrière grand-père qui a participé à cette grande catastrophe. Encore aujourd’hui, on ne peut que s’émouvoir à l’évocation de leurs sacrifices et de leurs souffrances.
La grande Guerre aura transformé la société française. Son souvenir reste gravé dans chaque famille par des témoignages passés de génération en génération et dans chaque village par l’édification d’un monument aux morts.

En ces temps plus ou moins inquiétants, il est nécessaire de rappeler à toutes les générations confondues que la paix et la liberté sont une richesse qui se protège et se partage.