6 juin 2017: Beaucaire et l´Abbaye de Saint-Roman

La dernière sortie à Beaucaire et à l’Abbaye de Saint-Roman
Il y avait un peu plus de 40 personnes pour ce déplacement en car à Beaucaire, le mardi 6 juin, et le temps était de la partie.
Tout commença par la visite de l’Abbaye de Saint-Roman, abbaye troglodytique et édifice atypique juchée en haut d’une colline surplombant Beaucaire et le Rhône dans cette partie du fleuve entre Avignon au nord et la Camargue au sud.
Arrivée au pied de l’Abbaye de St Roman et après un petit ¼ d’heure de montée, nous découvrons les vestiges de ce lieu insolite taillé dans la roche calcaire, très hétérogène (tendre ou dure) selon les emplacements et fortement ciselée par l’érosion éolienne.
Cette abbaye fut occupée par des ermites dès le Vème siècle avant de devenir une abbaye bénédictine au VIIème siècle. Passée sous la tutelle de l’abbaye de Psalmody au XIème siècle, elle est fortifiée au XIVème et accueille alors un collège d’adolescents mis en place par le pape d’Avignon Urbain V. En 1538, les moines quittent l’abbaye pour Aigues-Mortes. L’abbaye entame son déclin avant d’être vendue à un particulier.
Un petit moment de pause au restaurant « le Soleil », en bordure du canal du Rhône à Sète, a permis à tous de reprendre quelques forces avant d’amorcer la visite de la ville de Beaucaire.
Notre guide après avoir fait l’historique de la ville, nous a parlé du développement de la ville dès le XVe siècle avec la foire de la Madeleine qui connait son apogée au XVIIIe siècle, époque où elle est considérée comme une des plus grandes foires d’Europe.
Elle attirait, des marchands venus de toute la France, de l’Europe entière mais aussi d’Orient et du pourtour méditerranéen : vénitiens, grecs syriens, tunisiens, catalans, aragonais, portugais, anglais, allemands. Plus de 120 000 visiteurs s’y pressaient.
Ce fructueux négoce permit aux habitants de Beaucaire de s’enrichir en louant leur maison à prix d’or durant la période de la foire et aux riches marchands de construire de magnifiques hôtels particuliers dont certains ont gardé toute leur magnificence.
La visite nous fit passer devant l’église collégiale ND des Pommiers au fronton de laquelle sont gravés les symboles de notre république « Liberté, Egalité, Fraternité »…. En souvenir de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905 qui fut, semble-t-il, l’objet d’un débat à Beaucaire. Nous n’en saurons pas plus…
La promenade à travers les rues de Beaucaire s’est terminée à la maison gothique devenue aujourd’hui la Maison du patrimoine.
Cette sortie fut une belle journée, amicale et bien remplie. D’autres suivront….